Planifier et organiser un événement artistique dans l’espace public

Publié le par Martin Julhes

n322631401995 4347Le Regroupement Québécois de la Danse organise un atelier-rencontre autour de l'organisation de projets culturels sur l'espace public, le mardi 30 mars prochain de 9h30 à 12h30 dans ces locaux du 3680 rue Jeanne-Mance  à Montréal (bureau 440). Animé par Annie Roy et Pierre Alard, cofondateurs de l'ATSA (Action Terroriste Socialement acceptable), cette formation vise à donner des éléments de réponse à différentes questions  autour de cette thématique comme les étapes et les démarches à connaître, les responsabilités de l’artiste et celles de l’organisateur, les autorisations à recueillir et comment les obtenir, les précautions particulières à prendre, légal ou illégal : comment s’organiser dans les deux cas, etc.

Annie Roy, se lance en 1998 avec Pierre Allard dans la création d’un organisme à but non lucratif appelé ATSA, pour « Action Terroriste Socialement Acceptable » en réaction aux abus sociaux, environnementaux et patrimoniaux dont ils sont témoins. Elle cesse ainsi son activité de danseuse et chorégraphe professionnelle pour se consacrer uniquement à l’élaboration et à la réalisation des projets de l’ATSA.

La mission de l’organisme est de créer dans l’espace public des oeuvres multidisciplinaires sous forme d’interventions, d’installations, de performances ou de mises en scène, afin d’interpeller la population envers des causes cruciales et préoccupantes liées au développement durable.

Sa démarche vise à ce que l’art soit un outil d’interaction et d’éducation populaire. Parmi les oeuvres marquantes de l’ATSA on peut citer l’État d’Urgence, un festival interdisciplinaire prenant la forme d’un camp de réfugiés en plein centre-ville de Montréal qui offre une diversité de pratiques artistiques au sein d’un milieu de présentation solidaire et articulé autour de valeurs sociales inclusives. Parc industriel, un faux site archéologique fait de rebuts proposant une réflexion sur la société actuelle de surconsommation. Attention : Zone épineuse intervention sur le Mont-Royal sur la précarité des patrimoines écologiques. Attentat, une série qui dénonce notre hyper dépendance aux énergies fossiles, ou encore FRAG, un parcours graphique permanent et in situ sur l’histoire du Boulevard St-Laurent.

Tout au long de l’année, Annie Roy poursuit son action en offrant des ateliers et des conférences en partenariat avec le milieu professionnel, ainsi que les établissements scolaires et étudiants. L’objet de ces interventions est de démontrer le rôle de l’expression artistique créative comme moteur de changement dans la construction d’une société sensible aux enjeux du développement durable. Elle est également invitée à prendre la parole lors de colloques à travers le Canada mais aussi en Europe.


La date limite des inscriptions est le 19 mars 2010 et le coût de la formation est de 10$. Un compte rendu sera disponible sur ce blog, restez connectés !

Vous pouvez télécharger ici le formulaire d'inscription.

Publié dans Annonce d'évènement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article