En ces temps de contestation et pour le plaisir...

Publié le par Martin Julhès

Dans la mouvance des « nouveaux militants[1] », des artistes de rue, en caricaturant une manifestation « de droite », se sont réappropriés en le détournant le traditionnel cortège propre aux manifestations, afin de rendre plus subversives leurs revendications dans un contexte de grève des intermittents, mêlant ainsi œuvre artistique et contestation. Des « artistes de rue de droite » comme ils aiment à le souligner, se sont donc mobilisés le 25 octobre 2003, à l’appel du Fourneau et de la Fédération des arts de rue, pour soutenir le gouvernement français lors d’une manifestation parisienne entre le parvis de Notre-Dame et l'Assemblée Nationale. Les manifestants, encadrés par la police et les renseignements généraux, ont manifesté en criant des slogans pour le moins ambigües, ce qui a provoqué une certaine interrogation chez les passants – dont certains étaient des hommes politiques – qui ne savaient pas trop comment réagir face à cette étrange manifestation. « Est-ce une farce ? Est-ce une manifestation de droite, de gauche ? Peu importe. Cet événement les aura certainement marqué[2] », indique Arnaud Contreras, réalisateur d’un reportage sur la manifestation largement visionner par les internautes.

Cet exemple est représentatif de ce que peut l’art lorsqu’il s’agit de produire des espaces publics, qui plus est oppositionnels ; n’oublions pas que malgré son apparence bon enfant la manifestation a lieu en octobre 2003, alors que l’été a été largement marqué par les manifestations et les grèves à répétitions des intermittents du spectacle, qui entendaient ne pas laissé passer la réforme des annexes 8 et 10 de l’assurance chômage. Le thème même de la manifestation, « manif de droite », pourrait être vu comme une critique de l’espace public habermassien, dans le sens où la bourgeoisie semble être surreprésentée dans le cortège des manifestants, dont la posture intellectuelle extrémiste tranche avec l’air respectable et bien pensant qu’ils se donnent en apparence.

Plus d'informations sur : www.manifdedroite.com

[1] Voir à ce sujet l’ouvrage de Jeanneau Laurent et de Lernould Sébastien intitulé Les nouveaux militants. Les Petits Matin, 2008. 250 p.

[2] Source : www.arnaudcontreras.com

Publié dans Vidéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nénette 10/09/2010 13:04


Ouf ! j'ai cru que c'était vrai !


Martin Julhès 10/09/2010 21:34



Du coup j'ai rajouté un petit texte explicatif...


A mardi !